Arrachage de l’herbe à poux

Annonce : https://amisduchamp.com/2012/07/08/ambrosie-sur-bbq/
Compte-rendu : https://amisduchamp.com/2012/07/23/cr_arrachage-ambrosie/

Samedi le 14 juillet de 10h à 17h.

On arrache l’herbe à poux ou ambrosie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) pour des raisons de santé public. Le pollen qu’elle relâche est la cause du rhume des foins et peut aggraver l’état de santé des gens souffrant de l’asthme. On estime que près de 1 personne sur 6 en est affecté. Le pollen d’un seul plant peut parcourir 1km et les graines durer près d’une dizaine d’années dans le sol.

C’est une plante pionnière, c’est-à-dire qu’elle occupe les terrains qui ont été profondément modifiés. Sur le sol à nu, elle prolifère rapidement et peut le couvrir entièrement. Cependant, étant donné qu’elle n’est pas très compétitive, elle laisse la place aux autres plantes qui s’installent plus tard et se cantonne le long des sentiers (voir la carte du Champ ici)

C’est une annuelle qui mesure de 30 à 70 cm de haut et son aspect change légèrement avec la saison. En général, elle apparait en juin et en juillet, des fleurs apparaissent. C’est en août qu’elle commence à relâcher son pollen et cela se poursuit au cours du mois de septembre. C’est donc avant le mois d’août que l’on veut intervenir car après, l’arrachage, sans relâcher le pollen, est beaucoup plus délicat à faire.

Elle est inodore et ne cause pas d’irritation au touché. Il n’y a donc aucun risque… sauf peut-être pour votre dos.

Pour plus d’information :

—————————————————————————————–

À propos de Roger Latour

Roger Latour est un naturaliste et un communicateur hors pair. Ses champs d’expertises sont la botanique et la biodiversité urbaine. En particulier, dans ce dernier domaine il a développer une approche originale de la compréhension des friches abandonnées qui petit-à-petit change la manière d’envisager la gestion de ces terrains. Il a à maintes reprises démontrer la richesse en termes de biodiversité de ces milieux, lesquels doivent être préservés en RéBU (Réserves de Biodiversité Urbaine) et insérés dans des biocorridors.

Par ailleurs, il est un des fondateurs des Amis du Champ des Possibles et a milité avec énergie et enthousiasme pour ce que ce site est aujourd’hui. Il en a été le premier président. Flora Urbana est un excellent blog de botanique qu’il maintient dont les billets se présentent sous la forme de compte-rendu d’exploration du milieu naturel urbain. Il est également l’auteur du livre « Guide de la flore urbaine » publié par Fides, ouvrage de référence par excellence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s